Contexte de cette unité de description

Synchroniser avec la table des matières  Fol. 198-204. Lettre de Leydrade à Charlemagne sur la réorganisation du clergé et la restauration des églises de Lyon. 807 circa

Cote

19o

Langue latin, français
Présentation du contenu

Copie authentique d'un manuscrit du monastère de l'Ile Barbe, certifiée par deux notaires, Guillaume Garbot et Grégoire Porgani, 18 octobre 1477.

Cette version diffère de celle publiée, pour la première fois, par Guillaume Paradin (Mémoires de l'histoire de Lyon, Antoine Gryphe, 1573, in-fol., p. 99) et reproduite par Étienne Baluze, à la suite des OEuvres de S. Agobard, Paris, Muguet, 1665, t. II, p. 125-129 ; par Claude Le Laboureur, Mazures de l'abbaye de l'Isle Barbe, Paris, Couterot, 1681, in-4o, t. I, p. 16 ; par les auteurs du Gallia christiana, t. IV ; par le P. de Colonia, Histoire littéraire de Lyon, t. II, p. 85 ; par Lecointe, par Migne dans sa Patrologie, etc.

Le libraire Rivoire, dans Supplément aux Mazures de l'abbaye de l'Isle Barbe, Lyon, 1846, a inséré cette lettre, ainsi que l'état des dotations placé à la suite, d'après une copie faite par Chelle, archiviste du département du Rhône, sur le présent manuscrit. Monfalcon l'a imprimée également dans Lugdunensis historiae monumenta, d'après la copie de Chelle.

M. C.-M. Guigue, dans Cartulaire lyonnais, t. I, p. 5 (Lyon, 1885, in-4o), a publié, suivant une copie du XIIIe siècle (Archives du Rhône, fonds de l'abbaye de Saint-Pierre), un extrait textuel de la lettre de Leydrade commençant à De restauratione ecclesiarum (voir le fol. 201, ligne 16 de notre manuscrit).

Ne figure pas dans cette copie du XIIIe siècle, plus ancienne que celle dont s'est servi Paradin, le texte interpolé commençant à « Nunc autem in honore sancti Martini... » (fol. 201 vo, ligne 29) et finissant par « ... suos codices » (fol. 202, ligne 2) ; puis reprenant à « Cui etiam prefato abbati... » (fol. 202, ligne 6), et se terminant par « ...sine ulla querimonia per secula possideant » (fol. 202, ligne 28).

Accès contrôlés
Nom de personne : Garbot (Guillaume), notaire
Accès contrôlés
Nom de personne : Leydrade, Leidrat, archevêque de Lyon
Titre : Lettre à Charlemagne
Accès contrôlés
Nom de personne : Porgani (Grégoire), notaire
Accès contrôlés
Collectivité : Ile-Barbe (Abbaye de l')
Mot-matière : Acte en sa faveur
Accès contrôlés
Collectivité : Lyon (Église de Lyon)
Mot-matière : Censier de l'église et des maisons religieuses voisines de la ville, au temps de l'évêque Leydrade
Accès contrôlés
Collectivité : Lyon (Église de Lyon)
Mot-matière : Liste des archevêques et des chanoines (1209-1349)
Accès contrôlés
Nom géographique : Lyon. Administration municipale
Mot-matière : Entrées de cardinaux à l'église

Synchroniser avec la table des matières  Début de la lettre. « Summo Karolo imperatori Leydradus, archiepiscopus Lugdunensis. Domine mi gloriosissime, constans et sacer imperator, supplico clemencie celsitudinis vestre ut hanc brevem suggestiunculam meam serenissimo vultu audiatis... »

Cote

Fol. 201

Présentation du contenu

Au fol. 202, ligne 28, commence la partie de la lettre non citée par Paradin, Baluze, Le Laboureur, etc. « Aliud monasterium in honore sancti Ragneberti edificatum, ubi ejusdem sancti requiescit corpus, de novo totum reparatum... ».

A la suite de la lettre de Leydrade, fol. 202 vo, ligne 13, se trouve l'état sommaire des dotations des évêques de Lyon, des chanoines de Saint-Étienne et de Saint-Paul, des hôpitaux de Saint-Romain et de Saint-Genis et des monastères de Saint-Pierre, de l'Ile Barbe et de Saint-Rambert. « Habet Leydradus episcopus ad suum opus inter totum colonicas vestitas D et XXVII, absas XXXIII ; habet Amalbertus episcopus colonicas vestitas XXX, absas XVII ; habet Agobaldus episcopus colonicas vestitas XLIIII, absas IIII... »

An recto du fol. 198, on lit cette note d'une main plus récente : « Quod corpus, ossa et reliquie beatissimi martiris Annemundi, quondam archiepiscopi Lugduni, sepultum fuit in ecclesia monasterii Sancti Petri monialium Lugduni, ut constat ex praesenti transsumpto, quod transsumptum fuit non ex archiviis praefati monasterii Sancti Petri monialium, sed ex archiviis abbatiae regalis Insulae Barbarae, ut ex fine praesentis transsumpti constat. » Filigrane du papier sur lequel cet acte authentique a été écrit : roue dentée, avec manivelle.

Accès contrôlés
Nom de personne : Ennemond (S.)
Mot-matière : Note sur le lieu de sa sépulture
Accès contrôlés
Collectivité : Lyon (Église de Lyon)
Mot-matière : Censier de l'église et des maisons religieuses voisines de la ville, au temps de l'évêque Leydrade