« Donné par M. Revoil à la Bibliothèque de Lyon, en 1811. » A l'intérieur du premier plat, monogramme de ce peintre.