Contexte de cette unité de description

Synchroniser avec la table des matières  

Question du montage des métiers

Lyon (Rhône), 9 octobre 1846

Langue français
Cote

MS RUDE 375 f.44-45

Description matérielle lettre manuscrite 1 folio
Localisation physique Bibliothèque municipale de Lyon
Localisation physique Fonds ancien
relatedItem="host"

Fonds Fernand Rude

Montage : action de disposer dans l'ordre voulu les pièces d'une machine. Le montage d'une filature, d'un métier à tisser.
Présentation du contenu

Pierre Charnier débute sa lettre, adressée à Thibaudier, avocat, en citant un exemple de lésion qu'a subi un maître tisseur à propos du montage d'un métier, relaté dans un article du journal l'Echo de l'industrie .

Pierre Charnier soulève le problème des montages non-indemnisés par les marchands-fabricants et demande à son destinataire son concours pour analyser cette question.

Dans le post-scriptum, Pierre Charnier indique qu'il a refusé de fournir des informations au journal La Tribune lyonnaise à cause du manque d'impartialité du journal. A titre d'exemple, il renvoie à la page 80 du numéro du jour, où l'on trouve un article relatant la séance du 26 août 1846 du Conseil des Prud'hommes dans lequel les efforts de Pierre Charnier pour faire prévaloir le "droit de lésion" sont qualifiés de "vains".