Note introductive de l'éditeur de la Tribune Prolétaire : En cet automne 1834, alors que dans un contexte nettement répressif s'annonçait le «Procès monstre», la petite presse ouvrière lyonnaise réussissait à resurgir. Alors que l'Indicateur, organe des mutuellistes, prolongeait l'entreprise de L'Echo de la fabrique, de son côté, la Tribune prolétaire, pilotée de main ferme par Marius Chastaing, s'inscrivait dans la ligne dissidente ouverte une année auparavant par L'Echo de travailleurs