Contexte de cette unité de description

Synchroniser avec la table des matières  

Dîner prud'homique : récit des 14et 15 avril 1856 au cours desquels, suite à une invitation de Félix Bertrand, président du Conseil des Prud'hommes, Pierre Charnier fait l'expérience de sa première rencontre avec la « gastronomie bourgeoise ».

Lyon (Rhône)

Langue français
Cote

MS RUDE 378 f.263-265

Description matérielle notes manuscrites issues du journal de Pierre Charnier 3 folios recto-verso
Localisation physique Bibliothèque municipale de Lyon
Localisation physique Fonds ancien
relatedItem="host"

Fonds Fernand Rude

Présentation du contenu

En haut de la première page, Pierre Charnier effectue un renvoi aux notes du cahier précédent concernant une "visite consultative" à Mme Bonjour, et mentionne les quelques tâches qu'il a pu effectuer, dont la rédaction d'une lettre pour la demoiselle Amaly, chef d'atelier. Pierre Charnier prévoit de faire une visite de l'atelier de cette dernière et note une allusion à un témoignage au sujet d'une bataille au cours de laquelle son frère, voltigeur de la garde impériale, avait combattu.

Suit, en date du 15 avril 1856, le récit du dîner chez Félix Bertrand auquel fut convié Pierre Charnier. II y fit la lecture d'un extrait d'un article publié dans le journal Le Siècle impérial, daté du 16 mars. Cette lecture ne fut pas bien accueillie. Pierre Charnier déplore l'absence de soutien de ses collègues tisseurs.

Pierre Charnier décrit ensuite la richesse du domicile de Félix Bertrand, ainsi que du service, effectuant souvent des comparaisons avec son propre foyer. Il découvre également les saveurs nouvelles de mets inconnus, et mentionne d'ailleurs qu'il "empocha un tronçon de pêche pour égayer [s]a femme et [sa] fille".