Contexte de cette unité de description

Synchroniser avec la table des matières  

Lettre adressée à l'empereur, rédigée par Pierre Charnier pour le tisseur Ogier, dans laquelle est renouvellée la demande des ouvriers de la Fabrique au sujet de la réforme des abus.

Lyon (Rhône), 25 avril 1855

Langue français
Cote

MS RUDE 378 f.195

Description matérielle lettre manuscrite 1 folio
Localisation physique Bibliothèque municipale de Lyon
Localisation physique Fonds ancien
relatedItem="host"

Fonds Fernand Rude

Présentation du contenu

En note en haut de page, Pierre Charnier précise que cette démarche s'inscrit "en sus de [s]a tâche de réformateur d'abus".

En note au verso 1, Pierre Charnier mentionne encore qu'il s'agit là d'une pièce qu'il a rédigé malgré le fait qu'il avait considéré comme terminée sa tâche de "réformateur d'abus". Il ajoute : "les pauvres réformateurs n'en finissent jamais, cela finit par être décourageant encore faut-il cacher ses déceptions".

Cette lettre reprend en effet les arguments déjà développés dans les tentatives précédentes de prise en considération des réclamations des tisseurs qui s'achèvent sur la constatation de l'impossibilité de se faire entendre auprès de la haute autorité.