Contexte de cette unité de description

Synchroniser avec la table des matières  

Lettre de Charles Martel et Decombe adressée à Pierre Charnier dans laquelle ils lui font part de l'entretien qu'a eu Decombe avec un marchand-fabricant, entretien qui les amènent à demander à Pierre Charnier des explications.

Lyon (Rhône), 21 septembre 1848

Langue français
Cote

MS RUDE 377 f.200-202

Description matérielle lettre manuscrite 3 folios,

traces de cachet au verso 3

Localisation physique Bibliothèque municipale de Lyon
Localisation physique Fonds ancien
relatedItem="host"

Fonds Fernand Rude

Présentation du contenu

Le marchand-fabricant Tonin Blanc, s'enquérant de l'avancée de la commande d'oriflammes des curés des diocèses auprès des employés de la Fabrique lyonnaise, apprit qu'une pétition avait été présentée au préfet sans retour de sa part.

Le marchand prétendit que, s'étant rendu auprès du préfet, il l'avait entretenu à ce sujet et qu'il s'était vu répondre qu' aucune demande de ce genre ne lui avait été présentée, et qu'il n'avait été renseigné sur l'affaire que par le biais des journaux.

Le folio 201 est une copie de la réponse adressée par Pierre Charnier à Charles Martel et Decombe. Dans cette lettre, Pierre Charnier retrace les conditions dans lesquelles la pétition a été présentée au préfet, ainsi que les démarches effectuées par la suite par Demarre, Bernard et lui-même. On apprend que le préfet, après les avoir esquivé, les reçut finalement pour les renvoyer en leur conseillant d'écrire eux-même au ministres des cultes. Confrontés à cet échec, les trois représentants démissionèrent de la commission provisoire.