Contexte de cette unité de description

Synchroniser avec la table des matières  

Lettre de Pierre Charnier adressée à Chipier dans laquelle il effectue une demande de révocation de la commission provisoire de répartition des tâches relatives à la commande d'oriflammes des curés des diocèses auprès des employés de la Fabrique lyonnaise.

Lyon (Rhône), 16 août 1848

Langue français
Cote

MS RUDE 377 f.194

Description matérielle lettre manuscrite 1 folio
Localisation physique Bibliothèque municipale de Lyon
Localisation physique Fonds ancien
relatedItem="host"

Fonds Fernand Rude

Présentation du contenu

Dans cette lettre, Pierre Charnier demande à ce que soit attendu le retour de Demarre, dont il est le représentant durant l'absence, et qui est à l'origine de l'entreprise de la commande.

Pierre Charnier effectue également des réserves quant au succès escompté de cette entreprise, attendu son inquiétude concernant le nombre effectif de commandes.

Il affirme qu'il souhaite rester totalement à l'écart de l'entreprise jusqu'à ce qu'il se trouve dans l'obligation d'agir "comme membre d'une commission régulièrement constituée". Il précise cependant qu'il désirerait que ni Bernard et ni lui-même n'en fassent partie.

En post-scriptum, Pierre Charnier qu'il n'est pour rien dans la signature d'un contrat avec un certain Purpon.