Contexte de cette unité de description

Synchroniser avec la table des matières  

Lettre de Seppe, président du Conseil des prud'hommes dans laquelle il informe Pierre Charnier de la surveillance d'un atelier, suivie de notes de Pierre Charnier concernant l'essai de Thierriat.

Lyon (Rhône), 14 juillet 1848

Langue français
Cote

MS RUDE 377 f.129

Description matérielle lettre imprimée et notes manuscrites 1 folio
Localisation physique Bibliothèque municipale de Lyon
Localisation physique Fonds ancien
relatedItem="host"

Fonds Fernand Rude

Présentation du contenu

Dans ses notes, au verso 1, Pierre Charnier exprime son opinion concernant l'essai intitulé Du malaise de la classe ouvrière et l'institution des prud'hommes, appliquée à l'organisation du travail dans la fabrique lyonnaise. Pierre considère que Thierriat a laissé de côté certaines causes du malaise qu'il dénonce. Pierre Charnier les désigne comme étant l'indiscipline et l'insubordination qui règnent dans les ateliers.