Contexte de cette unité de description

Synchroniser avec la table des matières  

Procès-verbal rédigé par le Solitaire du Ravin, issu de la réunion de la troisième centrale à laquelle seul l'initiateur s'est rendu et a par conséquent dû prendre part au vote et se nommer secrétaire et scrutateur.

Lyon (Rhône), 05 août 1833

Langue français
Cote

MS RUDE 376 f.260

Description matérielle note manuscrite 1 folio,

abîmé

Localisation physique Bibliothèque municipale de Lyon
Localisation physique Fonds ancien
relatedItem="host"

Fonds Fernand Rude

Présentation du contenu

La troisième loge centrale a été fondée en octobre 1832, comme le rappelle Le Solitaire de la Montagne dans sa lettre publiée dans le numéro 32 du 26 avril 1835de l'Indicateur. Il en profite pour affirmer que le Solitaire du Ravin, pseudonyme de Pierre Charnier, "n’est parvenu à se faire recevoir membre mutuelliste qu’au mois d’octobre 1832, au moment de la formation de la troisième loge centrale", une manière de décrédibiliser la revendication de ce dernier d'être le premier fondateur du mutuellisme.

En note, Fernand Rude souligne que cette réunion devait avoir lieu avant le procès des Mutuellistes et des Ferrandiniers, prévenus de coalition en juillet 1835, voir le numéro 35, daté du 1er septembre 1833 de l'Echo de la Fabrique.