Contexte de cette unité de description

Synchroniser avec la table des matières  

Lettre de Pierre Charnier dans laquelle il dénonce les actions de Valençot, ex-agent comptable de la Caisse de prêt aux chefs d'ateliers.

Lyon (Rhône)

Langue français
Cote

MS RUDE 375 f.350-351

Description matérielle lettre manuscrite 2 folios

Localisation physique Bibliothèque municipale de Lyon
Localisation physique Fonds ancien
relatedItem="host"

Fonds Fernand Rude

Présentation du contenu

S'adressant au rédacteur du Réparateur , Pierre Charnier s'excuse d'abord de ne lui avoir pas transmis les réponses données dans la publication parisienne du Moniteur du Conseil de Prud'hommes , sous le pseudonyme de Flarou, dit secrétaire du Conseil des Prud'hommes. Pierre Charnier affirme que seule la dernière réponse a été rédigée par Marcel Harron, le secrétaire réel.

Il prévient ensuite le rédacteur contre la cause défendue par Valençot, ex-agent comptable de la Caisse de prêt aux chefs d'ateliers, qui multiplie les attaques contre les prud'hommes tisseurs.

Pierre Charnier se défend également des déclarations de Valençot en rappelant le caractère stratégique des missions de renseignements sur les emprunteurs imposées aux prud'hommes tisseurs, au sens où elles visaient à ruiner leur popularité auprès des autres ouvriers en soie.

Il termine en dénonçant les pratiques les plus odieuses exercées par Valençot du fait du poste de créancier qu'il occupa trop longtemps.