Contexte de cette unité de description

Synchroniser avec la table des matières  

Lettre adressée à Pierre Charnier par Depassio dans laquelle il lui expose la situation du chef d'atelier Verney qui a employé le compagnon Guillon dont le livret était resté en gage chez son ancien employeur pour la somme dûe de vingt francs.

Lyon (Rhône), 02 décembre 1847

Langue français
Cote

MS RUDE 380 f.286-287

Description matérielle lettre manuscrite 2 folios,

le second est épinglé au recto du premier, traces de cachet de cire au verso 2

Localisation physique Bibliothèque municipale de Lyon
Localisation physique Fonds ancien
relatedItem="host"

Fonds Fernand Rude

Présentation du contenu

Verney a pu retirer le livret auprès de Cottiron, l'ancien employeur, contre la promesse de reverser un cinquième du salaire du compagnon. Cependant, Verney a très vite dû renvoyer le compagnon pour défaut de compétence. Le compagnon s'est alors placé chez Bouchard, restant redevable de sept francs.

Depassio demande donc à Pierre Charnier de le renseigner sur l'attitude à adopter concernant le livret et les différentes dettes de l'apprenti.

Accès contrôlés
Mot-matière : Chefs d'atelier ; Industrie soyeuse -- Personnel ; Compagnons ; Livre d'ouvrage ; Débiteur et créancier ; Dettes ; Licenciement ; Rétention (droit)
Nom géographique : Soucieu-en-Jarrest (Rhône) ; Lyon (Rhône) -- Quartier de la Croix-Rousse
Nom de personne : Depassio ; Cottiron ; Guillon ; Verney ; Pierre Charnier