Contexte de cette unité de description

Synchroniser avec la table des matières  

Notes de Pierre Charnier concernant ses activités de la journée du 26 avril 1856.

Lyon (Rhône)

Langue français
Cote

MS RUDE 378 f.277

Description matérielle notes manuscrites issues du journal de Pierre Charnier 1 folio recto-verso
Localisation physique Bibliothèque municipale de Lyon
Localisation physique Fonds ancien
relatedItem="host"

Fonds Fernand Rude

Présentation du contenu

Pierre Charnier fait état d'une affaire opposant l'apprentie Rosalie Guillot aux Nerbounet, ses maîtres d'apprentissage, qui "la raillent et l'injurient au sujet de son devoir religieux". Ils refusent également de lui payer le salaire prévu dans son contrat. Le chef d'atelier a refusé de se rendre chez Pierre Charnier qui l'avait fait mander.

Visite d'Etienne Chavanne, marchand de tableaux, en vue d'un échange, sans résultats.

Au bas du recto, Pierre Charnier reporte un extrait du livre d'acquit de Gouon.

Livres d'acquit : La loi du 18 mars 1806 imposait aux chefs d'atelier de se pourvoir au Conseil des Prud'hommes, d'un double livre d'acquit pour chacun des métiers qu'ils feraient travailler.

Au verso, Pierre Charnier rédige la déclaration de Jeanne-Marie Bouzet, apprentie, qui, au terme de son apprentissage, a perdu son livret, et cherche à s'en faire délivrer un nouveau.