+« Tableau dans lequel est décrite la vie morale et politique de Julien Guinet », ancien agent national et membre du comité de surveillance de Ceyzérieu, canton de Virieu-le-Grand, « détenu en la maison d'arrêt de Belley par les ordres du représentant du peuple Boisset, avant et depuis le 9 thermidor de l'année dernière [1794] ». 28 germinal an III (17 avril 1795)
+Les « Sans-culottes de la Société populaire de Lagnieu, chef-lieu de canton », annoncent aux « citoyens représentants du peuple envoyés à Commune-Affranchie [Lyon] » qu'ils se sont constitués en assemblée populaire le 13 brumaire an II (3 novembre 1793) et qu'ils suivent le règlement adopté par leurs frères de Mâcon
+Procès-verbal de la séance du 10 août 1793 du conseil permanent du département de l'Ain, séant à Bourg. Les autorités constituées de ce département et de Bourg se rendent sur la place de la Fédération et prêtent sur l'autel de la patrie le serment de maintenir la liberté, l'égalité, l'unité et l'indivisibilité de la République. Par leur ordre et en leur présence sont brûlés les terriers et la bannière accordée à ce département le 14 juillet 1790 (jour de la Fédération)