+Louis de Nevers, duc de Mantoue
+Nicolas Brulart, chancelier de France, mort en 1624. Lettre signée, avec souscription autographe, à Mgr de Villeroy à Paris. Chalon, 13 mai 1597
+Marquis d'Halincourt (Charles de Neufville de Villeroy). Lettre signée, au prévôt des marchands et échevins de Lyon. Lyon, 21 juin 1629. Cachet aux armes des Villeroy
+Lettres patentes portant nomination du marquis de Villeroy (Nicolas de Neufville), gouverneur et lieutenant général de Lyonnais, Forez et Beaujolais, aux fonctions de gouverneur du roi Louis XIV et du duc d'Anjou, son frère. 9 mars 1646
+Nicolas de Neufville, marquis de Villeroy, gouverneur de Pignerol. Lettre signée sur les travaux de fortification de cette place. Pignerol, 22 mai (?)
+Marie-Marguerite de Cossé, femme de François, duc de Villeroy, maréchal de France, gouverneur de Lyon. Lettre signée, en partie autographe, contenant une pièce de vers libre du duc de La Ferté sur l'heureux accouchement de la princesse de Montauban. Versailles, 27 octobre 1683
+« Le duc de Villeroy, pair de France, lieutenant général des armées du Roy et maistre de camp d'un régiment de cavalerie, etc. » Certificat militaire signé et contresigné « de Barco ». Paris, 25 avril 1681
+François de Neufville, duc de Villeroy, maréchal de France, gouverneur de Lyon. Lettre au consulat de Lyon. 21 novembre 1710
+Le même. Lettre signée, avec post-scriptum autographe, au prince de Vaudémont
+Le même. Lettre à M. Charles Palerne. Villeroy, 9 décembre 1729
+Le même. Lettre signée à Mlle ***. Paris, 13 janvier 1730
+Guyot des Herbiers. Notice sur François de Neufville, duc de Villeroy, maréchal de France
+Le duc de Villars, maréchal de France. Arrêté signé, au nom des maréchaux de France. Paris, 25 janvier 1731
+Louis-François-Anne de Neufville, duc de Villeroy, gouverneur de Lyon. Copie d'une lettre au consulat de Lyon, d'après le registre des Archives de Lyon AA 39
+Le duc de Villeroy. Fragment de lettre signée à Louis-François de Paule d'Ormesson, premier président au parlement de Paris. XVIIIe siècle
+Gabriel-Louis de Neufville, duc de Villeroy, gouverneur de Lyon (1765-1790). Lettre signée à M. Trudaine. Paris, 2 juin 1768
+Le même. Lettre autographe signée à M***. Versailles, 1er octobre 1775
+Transaction entre Emmanuel-Félicité de Durfort, duc de Duras, maréchal de France, d'une part, et le duc de Mazarin, le duc de Villequier et les duc et duchesse de Villeroy, d'autre part. 1er juin 1775. Expédition authentique. Au feuillet 11 vo, cachet et signature autographe du comte de Mercy-Argenteau
+Notes et extraits divers sur les de Villeroy. XVIIIe siècle. De a main de M. Henry Morin-Pons
+Oraison funèbre (en latin) de Camille de Neufville, archevêque de Lyon, par le P. de Colonia, suivie de la description des monuments funèbres en français. Imprimé, Lyon, J.-B. et Nicolas de Ville, 1693
+Mot de la maréchale de Villeroy après la défaite de Ramillies, essuyée par le maréchal. 1706
+Stances à Mgr d'Halincourt. Imprimé. Extrait de la Revue du Lyonnais
+« Mémoire pour François-Louis de Neufville, duc de Villeroy, pair de France ; Madeleine-Angélique de Villeroy, duchesse de Luxembourg, et Gabriel-Louis de Neufville, marquis de Villeroy, contre les sieur et dame de Pommainville, la dame de la Rochebousseau et consorts. » Par de Genne, avocat. Concerne le duché de Retz. Imprimé, Paris, Delaguette, in-4o
+« Second mémoire, en réponse à celui du duc de Villeroy, du duc et de la dame duchesse de Boufflers et du tuteur du sieur marquis de Villeroy, pour dame Marie-Magdelaine de Vasse, épouse de messire Louis-Joseph de Fesque, chevalier et seigneur de la Rochebousseau... » Par Grasset, avocat
+« Second mémoire pour le sieur de Forceville de Méricourt, tuteur de demoiselle Amélie de Boufflers... contre Louise-Antoinette-Charlotte de Boufflers, veuve de messire Charles-François, marquis de Boufflers. » Par Du Vaudier, avocat
+Présentation, lecture et publication en la sénéchaussée et siège présidial de Lyon des lettres de gouverneur général de la ville de Lyon et des provinces de Lyonnais, Forez et Beaujolais, accordées à Gabriel-Louis de Neufville, marquis de Villeroy, ainsi que de celles de lieutenant général au même gouvernement accordées à François-Louis de Neufville, duc de Villeroy, ancien gouverneur. 29 janvier 1765
+Lettre du roi Louis XIII à M. d'Halincourt (Charles de Neufville), gouverneur de Lyon. 29 juin 1629
+Vue du château de Villeroy. Gravure
+Bulletin du Tribunal révolutionnaire, nos 57, 58, 59, 60, 61. 9 floréal an II (1794). Affaire de Villeroy, d'Estaing, La Tour du Pin, de Béthune-Charost et complices. Acte d'accusation, interrogatoire et jugement de Gabriel-Louis de Neufville de Villeroy
+Coupures de journaux. — Note sur la mort du dernier duc de Boufflers (Les chroniqueurs parisiens, no 133, 1858) ; — note sur une maison de la rue de la Tourette à Lyon ayant appartenu (?) au duc de Villeroy (Salut public de Lyon, 1866, no 304) ; — note sur l'hôtel de la rue de la Charité à Lyon, no 34, aujourd'hui occupé par l'École de commerce, résidence des ducs de Villeroy, gouverneurs de Lyon, après l'abandon de l'hôtel gothique de la rue Saint-Jean et place du Gouvernement (Salut public de Lyon, 18 juillet 1872) ; — annonce de la vente du domaine de la Saulsaie, dans le département de l'Ain, acquis par Camille de Neufville dans le milieu du XVIIe siècle (Salut public de Lyon, 26 août 1875) ; — autre annonce de vente, château, parc et ferme de Villeroy, près de Meaux (Journal des Débats, 28 avril 1863) ; — programme imprimé d'une fondation (œuvre d'un fou), par Bourdin, pseudo-marquis de Ragny, qui prétendait se rattacher à la famille de ce nom et à celle des Villeroy (voir le no 1578 et la notice imprimée sur ce maniaque, par Luvaso (Vital de Valous), Lyon-Revue, février 1883, t. IV, p. 67et suiv)
+Tableau généalogique de la famille de Neufville de Villeroy. De Nicolas, clerc de la cuisine de Philippe le Long, en 1317 ; Richard de Neufville, marchand de poissons de mer à Paris, mort en 1401, à Gabriel-Louis-François, dernier gouverneur de Lyon et dernier duc de Villeroy, né le 8 octobre 1731, mort révolutionnairement le 28 avril 1794. De la main de M. Henry Morin-Pons