+Lettre adressée à Pierre Charnier dans laquelle Fléchet lui demande de s'occuper d'une affaire de conflit d'apprentissage à laquelle est mêlé le porteur de la lettre. Lyon (Rhône), 17 novembre 1839
+Lettre adressée au président du Conseil des Prud'hommes dans laquelle est relatée la conduite héroïque de l'apprenti Claude Ravat durant l'incendie qui se déclara dans le logement de son maître. Lyon (Rhône), 11 novembre 1842
+Lettre de Pierre Charnier adressée au président du Conseil des Prud'hommes dans laquelle il lui demande de le laisser engager une enquête sur Rousset, commis du tuteur des enfants de l'Hospice de la Charité, qui exerce des violences sur les chefs d'atelier chez qui les enfants de l'hospice sont placés en apprentissage. Lyon (Rhône), 11 août 1843
+Demande d'indemnisation émise par Rousset, commis du tuteur des enfants de l'Hospice de la Charité, adressée à Massard, chef d'atelier chez qui fut placée en apprentissage Marie Lambert, enfant de l'hospice, qui a quitté l'atelier pour cause de mauvais traitements. Lyon (Rhône), 08 août 1843
+Demande d'indemnisation émise par Rousset, commis du tuteur des enfants de l'Hospice de la Charité, adressée à la veuve Burel, chef d'atelier chez qui fut placée en apprentissage une enfant de l'hospice, Madeleine Patieux. Lyon (Rhône), 31 août 1843
+Enquête sur la conduite de la dévideuse Verchère chez qui fut placée une apprentie dont le père a porté plainte contre la maîtresse d'apprentissage qui reçoit "des visites galantes chez elle". Lyon (Rhône), 21 février 1844
+Lettre de Brisson, président du Conseil des Prud'hommes, adressée à Pierre Charnier dans laquelle il lui demande d'interroger l'apprentie Angélique Couché, alors hospitalisée, et d'enquêter sur la façon dont la traite son maître d'apprentissage, Arnaud. Lyon (Rhône), 19 février 1845
+Lettre de Pierre Charnier adressée à son collègue prud'homme Perret, dans laquelle il l'entretient de la question des dispositions à adopter vis à vis des apprentis faisant preuve d'un ralentissement de productivité. Lyon (Rhône), 20 juillet 1845
+Lettre adressée à Pierre Charnier par Guignard, pour la commission, dans laquelle il lui fait part de la remise en question de la tâche, suite aux polémiques entre apprentis et chef d'atelier. Lyon (Rhône), 15 juillet 1845
+Compte-rendu de la grande audience du 02 septembre 1846 au cours de laquelle la soeur Fumat a été amenée à verser 80 francs d'indemnités à la chef d'atelier Ferriol, chez qui sa nièce était apprentie durant deux ans, et qui est décédée après quatre mois de maladie. Lyon (Rhône),
+Lettre de Pierre Charnier adressée à l'ancien maire de Lyon Lacroix-Laval, dans laquelle il répond à une question concernant l'indemnisation suite la résiliation d'un contrat d'apprentissage. Lyon (Rhône), 18 mars 1847
+Lettre de Chipier adressée à Pierre Charnier dans laquelle il lui demande d'enquêter sur les traitements subis par les apprentis du chef d'atelier Bruel, dont l'un d'entre eux se plaint de la mauvaise et insuffisante nourriture qu'il leur donne. Lyon (Rhône), 14 septembre 1847
+Les deux esclaves de la rue Neyret
+Lettre du docteur Carrière adressée à Pierre Charnier, dans laquelle il lui demande d'intervenir auprès de Maras qui a placé sa fille en apprentissage chez Ginieux père et fils, qui ne sont pas capables de lui enseigner l'art de la fabrication des étoffes de soie. Lyon (Rhône), 18 janvier 1848
+Billet adressé à Pierre Charnier dans laquelle le sous-archiviste Barre lui demande de conseiller le porteur du billet sur une question d'apprentissage. Lyon (Rhône), 02 octobre 1849
+Lettre dans laquelle l'avoué Guillermain attire l'attention sur les mauvais traitements que fait subir le chef d'atelier Brunet à ses apprentis. Lyon (Rhône), 09 octobre 1849
+Demande adressée à Pierre Charnier par Félix Bertrand, président du Conseil des Prud'hommes, d'assurer la surveillance de l'atelier de Brunet. Lyon (Rhône), 31 janvier 1851
+Lettre de Pierre Charnier adressée au maire de Lyon dans laquelle il lui demande d'intercéder auprès du père de Célestine Delphin, immigrée de son village pour apprendre l'art de la fabrication des étoffes de soie, mais dont le père refuse de lui délivrer l'autorisation d'entrer en apprentissage. Lyon (Rhône), 05 août 1851
+Lettre de Pierre Charnier adressée au curé de Saint-Pierre, dans laquelle il lui décrit sa vision d'un apprentissage réussi, pour Guichard à qui le curé avait recommandé de consulter Pierre Charnier. Lyon (Rhône), 15 avril 1852
+Lettre de Félix Bertrand adressée à Pierre Charnier dans laquelle il l'informe d'une décision prise au sujet d'un apprenti. Lyon (Rhône), 05 mai 1852
+Lettre de Pierre Charnier adressée au président du Conseil des Prud'hommes, dans laquelle il demande l'autorisation de procéder à une enquête concernant des processus récurrents chez les tisseurs, qu'il suppose être liés au changement de métiers à tisser. Lyon (Rhône), 18 août 1852
+Lettre rédigée par Pierre Charnier pour le maître d'apprentissage Durand, adressée aux parents de son apprenti qui a commis un "attentat à la pudeur" à l'égard de la fille du tisseur âgée de cinq ans. Lyon (Rhône), 19 novembre 1852
+Lettre de Claude Chanu adressée à Pierre Charnier dans laquelle il lui demande de le renseigner sur le contenu de la tâche d'une série d'articles. Lyon (Rhône), 06 janvier 1853
+Lettre type émanant du vice-président du Conseil des Prud'hommes dans laquelle il demande à Pierre Charnier d'enquêter et d'intervenir suite à la plainte du chef d'atelier Perrin de la conduite de son apprentie Martine Beaujeu. Lyon (Rhône), 22 août 1853
+Lettre dans laquelle on informe de la surveillance à effectuer au sujet de la plainte d'un chef d'atelier concernant son apprentie "de moeurs irrégulières". Lyon (Rhône), 04 janvier 1854
+Lettre de Marquis, employé au bureau des enfants trouvés, adressée à Pierre Charnier dans laquelle il l'informe du déroulement d'un placement d'une apprentie, Rose Doulites chez le chef d'atelier Cartalat. Lyon (Rhône), 28 mars 1854
+Lettre de Cathelin, chef du bureau des enfants trouvés, adressée à Pierre Charnier dans laquelle il l'informe du déroulement d'un placement d'une apprentie, Rose Doulites chez le chef d'atelier Cartalat. Lyon (Rhône), 29 mars 1854
+Lettre type émanant du vice-président du Conseil des Prud'hommes dans laquelle il demande à Pierre Charnier d'enquêter et d'intervenir suite à la plainte du chef d'atelier Etienne Gros de la conduite de ses apprentis qu'il qualifie d'"insoumis", suivie du compte-rendu daté du 25 septembre 1854 de cette surveillance que Pierre Charnier qualifie de "providentielle". Lyon (Rhône), 24 avril 1853
+Lettre de Marquis, employé au bureau des enfants trouvés, adressée à Pierre Charnier dans laquelle il lui demande de lui donner son avis sur le comportement de l'apprentie Alexandrine Durmillon, enfant de l'hospice, placée en apprentissage chez les mariés Bordet. Lyon (Rhône), 29 mai 1854
+Lettre de l'avocat Lançon adressée à Pierre Charnier, dans laquelle il lui demande de conseiller le porteur de la lettre, au sujet d'une affaire d'apprentissage. Lyon (Rhône), 18 juillet 1854
+Lettre type émanant du président du Conseil des Prud'hommes dans laquelle il demande à Pierre Charnier d'enquêter et d'intervenir suite à la plainte du chef d'atelier Jean-Marie Meigret de la conduite de son apprenti Joseph Abry, qui néglige son ouvrage. Lyon (Rhône), 22 janvier 1855
+Lettre du juge de paix de Saint-Genis-Laval dans laquelle il demande aux membres du Conseil des Prud'hommes d'intervenir pour règler un différend entre le veloutier Bourrin et son apprenti Joseph Bruel, suivie d'une note du vice-président du Conseil et d'un ordre de mission signé par le secrétaire du Conseil. Lyon (Rhône),26 février 1855
+Lettre type émanant du vice-président du Conseil des Prud'hommes dans laquelle il demande à Pierre Charnier d'enquêter et d'intervenir suite à la plainte du chef d'atelier Claude Langlade de la conduite de son apprenti Félix Langlade. Lyon (Rhône), 13 avril 1855
+Lettre de Pierre Charnier adressée à Louis Bonnardet, membre de l'académie des soies de Saint-Priest, dans laquelle il lui fait part de son avis sur les problèmes de juridiction et de la carte juridique des agglomérations autour de Lyon. Lyon (Rhône),05 juin 1855
+Lettre de Massard, collègue prud'homme de Pierre Charnier, dans laquelle il lui demande de prendre en charge deux surveillances que la maladie l'empêche d'assurer. Lyon (Rhône), 10 octobre 1855
+Lettre du curé de la paroisse de Soucieu-en-Jarrest, adressée à Pierre Charnier dans laquelle il lui demande de conseiller une veuve de sa paroisse au sujet de la conduite que celle-ci doit adopter à l'égard de la maîtresse d'apprentissage chez qui se trouve sa fille. Lyon (Rhône), 03 janvier 1856
+Lettre du curé de la paroisse de Soucieu-en-Jarrest, adressée à Pierre Charnier dans laquelle il lui demande de le conseiller au sujet la veuve Blanc, qui , venant tout juste de se remarier, tente de faire sortir sa fille de chez sa maîtresse d'apprentissage où elle subit de mauvais traitements. Lyon (Rhône), 02 mars 1856
+Lettre adressée à Pierre Charnier par la supérieure de la communauté de la sainte-famille, dans laquelle elle lui demande conseil au sujet d'une apprentie en place dans l'établissement, dont le tuteur souhaite l'en faire sortir contre son gré pour la placer comme domestique. Mornant (Rhône), 19 mars 1856
+Réponse de Pierre Charnier à la supérieure de la communauté de la sainte-famille de Mornand au sujet de l'affaire concernant l'apprentie en place dans l'établissement, dont le tuteur souhaite l'en faire sortir contre son gré pour la placer comme domestique. Lyon (Rhône), 20 mars 1856
+Lettre de Massard, collègue prud'homme de Pierre Charnier, dans laquelle il lui demande d'effectuer une visite à l'atelier de la tisseuse Comte qui se plaint de son apprentie, requête qu'il avait déjà effectué auparavent, invoquant la maladie nerveuse qui l'empêche d'assurer ses visites. Lyon (Rhône), 17 juin 1856
+Lettre de Lounay, adjoint à la mairie de Soucieu et délégué du juge de paix de Saint-Genis-Laval , adressée à Pierre Charnier, dans laquelle il lui demande de lui transmettre un modèle-type de rapport au sujet des conflits entre apprenti et maître. Lyon (Rhône), 28 juillet 1856
+Lamentable histoire d'inceste
+Convocation du secrétaire du Conseil des Prud'hommes adressée à Pierre Charnier, suivie d'une note de ce dernier. Lyon (Rhône), 1er novembre 1856
+Lettre accompagnant un projet d'article, adressée à Pierre Charnier par Landoin, qui compte faire insérer ce texte dans le journal Le Courrier de Lyon. Lyon (Rhône), 04 novembre 1856
+Lettre de Bordet adressée à Pierre Charnier dans laquelle il lui demande de lui communiquer le texte de la pétition concernant la tâche du velours en apprentissage, qu'il a promis de rédiger. Lyon (Rhône), 25 novembre 1856
+Lettre adressée à Pierre Charnier dans laquelle Thévenin lui demande de conseiller le porteur de la lettre, Dumas, au sujet d'une affaire d'apprentissage chez le maître Valençot. Lyon (Rhône), 21 décembre 1856
+Apprentissage : faux acte de naissance (1857)
+Lettre de Pierre Charnier adressée au président du Conseil des Prud'hommes dans laquelle il émet la proposition de l'adjonction d'un médecin du Conseil qui aurait pour mission de s'assurer de la véracité des certificats des apprentis pour prouver qu'ils ne peuvent s'acquitter de leur engagement faute de santé. Lyon (Rhône)
+Lettre de Ray adressée à Pierre Charnier dans laquelle il lui demande des renseignements sur ses possibilités de renvoyer l'un de ses trois artisans. Lyon (Rhône)
+Lettre de l'avocat Bâcot adressée à Pierre Charnier dans laquelle il lui recommande sa domestique afin qu'il la renseigne au sujet de sa nièce apprentie. Lyon (Rhône),11 mars
+Note dans laquelle Marquis consulte Pierre Charnier au sujet de Geneviève Berger, apprentie chez Trouilloux, qui souhaite résilier sa convention verbale d'apprentissage. Lyon (Rhône)