+Rapports d'inspections d'ateliers pour les quartiers de Saint-Georges et Saint-Jean, de 1852 au 07 novembre 1855. Lyon (Rhône)
+Rapports d'inspections d'ateliers pour le quartier des Chartreux, de janvier à février 1854. Lyon (Rhône)
+Lettre dans laquelle le président du Conseil des Prud'hommes demande à Pierre Charnier de bien vouloir remplcer Morel dans sa mission de surveillance de l'apprentie Fichet. Lyon (Rhône), 12 juin 1852
+Lettre rédigée par Pierre Charnier pour le veloutier Masson, adressée au procureur de la république, dans laquelle il l'informe de l'absence de suites données par le père de son apprenti contre lequel il avait gagné le procès en première instance. Lyon (Rhône), 15 décembre 1852
+Lettre type émanant du président du Conseil des Prud'hommes dans laquelle il demande à Pierre Charnier d'enquêter et d'intervenir suite à la plainte du chef d'atelier Vulpillat de la conduite de son apprentie Mariette Richard. Lyon (Rhône), 14 mai 1852
+Lettre de Pierre Charnier adressée à Félix Balleidier, accompagnant l'envoi de notes concernant une affaire opposant un chef d'atelier et son apprenti au sujet du travail dominical. Lyon (Rhône), 23 juillet 1846
+Compte-rendu de l'enquête menée par les conseillers prud'hommes Morel et Pierre Charnier, dans le cadre de l'affaire qui oppose les chefs d'atelier Guiguet et leur apprentie Drut. Lyon (Rhône)
+Plainte contre le tisseur Vincent accusé d'exercer des violences sur son apprentie. Lyon (Rhône), 30 janvier
+Rapport officieux rédigé par Pierre Charnier portant sur le début d'incendie d'un atelier provoqué par une apprentie souffrant de pyromanie. Lyon (Rhône), 18 novembre 1843
+Lettre de De Murinais adressée à Pierre Charnier dans laquelle il plaide l'innocence pour une de ses apprentie, accusée d'avoir découpé une pièce de soie, et qui est, d'après son maître, victime d'une vengeance. Lyon (Rhône), 09 avril 1849
+Défense et plainte d'Henriette Boy, apprentie, contre Lambert, son maître d'apprentissage. Rapport adressé au procureur de la république. Lyon (Rhône), avril 1849
+Lettre de Pierre Charnier accompagnant la copie de la requête au procureur dans l'affaire d'Henriette Roy, adressée au président du Conseil des Prud'hommes. Lyon (Rhône), 18 avril 1849
+Témoignage d'Henriette Roy au sujet des pratiques de soi-disant exorcisme qu'elle a subi sous la pression de ses maîtres d'apprentissage. Lyon (Rhône), avril 1849
+Lettre rédigée par Pierre Charnier pour l'apprentie Henriette Roy, dans laquelle il demande au procureur de renvoyer de huit jours l'audience à laquelle elle doit comparaître, afin de pouvoir réunir les pièces qui la feront passer de la situation d'accusé à celle de plaignante. Lyon (Rhône),avril 1849
+Lettre de Pierre Charnier adressée à Lançon, avocat, dans laquelle il lui relate le déroulement de la procédurez lançée contre l'apprentie Henriette Roy au cours de la défense de laquelle il a mis en évidence la dangereuse superstition populaire. Lyon (Rhône), 15 mai 1849
+Lettre rédigée par Pierre Charnier pour la veuve Garapin, adressée au procureur impérial, dans laquelle il l'informe de la décision de la maîtresse d'apprentissage de faire cesser les poursuites contre son apprenti Claude Nival. Lyon (Rhône), 14 février 1854
+Lettre rédigée par Pierre Charnier pour la dévideuse Margaron, victime de harcèlement de la part de son oncle Poucaux. Lyon (Rhône), 04 septembre 1852
+Rapports d'inspections d'ateliers pour les quartiers de Guillotière, de 15 décembre 1851 au 16 juillet 1852. Lyon (Rhône)
+Convocation au greffe du Conseil des Prud'hommes adressée à Pierre Charnier sur laquelle ce dernier a noté des informations au sujet d'une éventuelle coalition d'apprentis peluchiers de la Guillotière. Lyon (Rhône), 26 mai 1852
+Lettre du secrétaire du Conseil des Prud'hommes adressée à Pierre Charnier dans laquelle il lui indique que le Conseil a mis sous sa surveillance l'atelier de Barruel, pour prévenir une éventuelle coalition d'apprentis peluchiers de la Guillotière. Lyon (Rhône), 26 mai 1852
+Lettre dans laquelle le conseiller prud'homme Meunier demande à Pierre Charnier de se rendre à sa place à l'atelier du maître Mouchaud afin de rappeler au calme ses deux apprenties. Lyon (Rhône), 07 novembre 1851
+Lettre dans laquelle le secrétaire du Conseil des Prud'hommes demande à Pierre Charnier prendre sous sa surveillance l'atelier de Maltere, ce derner se plaignant de son apprentie Thibaudier. Lyon (Rhône), 12 février 1845
+Lettre dans laquelle le secrétaire du Conseil des Prud'hommes demande à Pierre Charnier de visiter l'atelier de Guillermet, chef d'atelier dont l'apprenti s'est plaint de s'être fait renvoyé. Lyon (Rhône), 06 décembre 1851
+Demande adressée à Pierre Charnier de la part de l'apprenti Marcellin Roux de venir constater le manque d'hygiène que lui fait subir son maître d'apprentissage. Lyon (Rhône), 29 février 1852
+Demande adressée à Pierre Charnier par Félix Bertrand, président du Conseil des Prud'hommes, d'assurer la surveillance de l'atelier de Guillet, suite à la plainte de son apprenti Marcellin Roux. Lyon (Rhône), 03 mars 1852
+Brouillon de la lettre rédigée par Pierre Charnier pour la chef d'atelier Comte, adressée à sa marraine la soeur Clothilde, membre de l'ordre du saint-sacrement, à Millau, au sujet d'un différend familial. Lyon (Rhône), 10 avril 1852
+Copie de la lettre rédigée par Pierre Charnier pour Comte, chef d'atelier, adressée à son frère dont la fille était en apprentissage chez elle. Lyon (Rhône), 29 mai 1852
+Lettre rédigée par Pierre Charnier pour la chef d'atelier Comte, adressée à sa marraine la soeur Clothilde, membre de l'ordre du saint-sacrement, à Millau, dans laquelle elle profite de la fête de cette dernière pour l'informer du refus de son frère de lui payer les indemnités qu'il lui doit pour le terme de l'apprentissage de sa fille, placée chez Comte. Lyon (Rhône), 04 juin 1852
+Attestation effectuée par l'agent de change Billiet du fait que l'apprenti Joseph Sluys, placé chez le maître Chaine, est resté plus de six mois sans ouvrage ce qui amena les parents de l'apprenti à faire comparaître le chef d'atelier devant le Conseil des Prud'hommes. Lyon (Rhône), 17 mai 1852
+Lettre type émanant du président du Conseil des Prud'hommes dans laquelle il demande à Pierre Charnier d'enquêter et d'intervenir suite à la plainte du chef d'atelier Molin de la conduite de ses apprentis. Lyon (Rhône), 09 juin 1852