Ce Missel a appartenu à la famille de Chantelot, comme il appert des notes suivantes écrites au recto et au verso du dernier feuillet (XVIe siècle) : « Le dymanche pernutyeme jour de may mille Vc XXXV, naquit Antoene de Chantelot, fylz de Glaude de Chantelot et de Janne Pallebo, et fut compère Antoene de Levys, archevêque d'Anbrue, et Glaude de Syen Anbyen ; comere Janne de Laroche, sa grant mere... » (ce qui suivait a été coupé. — « Le dimanche XVe jour de novembre l'an mil Vc et saize, trespassa noble homme Gilbert de Chantelot, en son vivant seigneur de la Chese. Ejus anima requiescat in pace, amen. » — « Le mardi XVIIe jour d'avrill l'an mill cinq cens et vingt auprès Pasques, trespassa Jasques de Chantelot, filz de Gilbert dessus nomié. Anima ejus requiescat in pace, amen. » Gilbert de Chantelot, écuyer, seigneur de la Chaize, maitre d'hôtel en 1484 du cardinal Charles de Bourbon et sénéchal de Lyon, dont le décès est annoncé plus haut, avait épousé en premières noces Isabelle Bartines, fille naturelle du cardinal, dont il n'eut pas d'enfants ; ce qui explique probablement l'addition des armes décrites précédemment. En tête et à la fin, feuillets de garde contenant une courte notice sur Charles de Bourbon (Hugues du Tems, Le clergé de France) et la généalogie de la branche des Bourbons à laquelle il appartenait. Taches d'eau aux fol. 161, 162, 321-326.