Contexte de cette unité de description

Synchroniser avec la table des matières  Note pour le fol. 23, de la main du P. Menestrier, qui est l'auteur de cet ouvrage, ainsi que du manuscrit no 762

Cote

Fol. 89-91

Présentation du contenu

Dans le texte ou en marge, additions et corrections, par le même.

Établies d'abord (1616) dans le quartier du Griffon, les religieuses se fixèrent dans leur nouvelle maison de Bellecour (aujourd'hui caserne de la gendarmerie, rue Sala), le 14 juin 1617. L'autorisation du consulat est du 30 mai de la même année. S. François de Sales mourut dans cette maison.

L'écriture de ce manuscrit est conforme à celle du manuscrit 762, qui contient également des additions, corrections et suppressions de la main du P. Menestrier.

On a la preuve certaine que le manuscrit 761 doit être attribué au P. Menestrier. Il déclare, en effet, lui-même avoir écrit cette histoire, à l'instigation d'une religieuse du monastère de Saint-Denis, la Sœur Anne-Marie Bollain, et « par un pur motif de piété et de vénération envers le saint fondateur ». Voir l'imprimé : Projet de l'histoire de l'Ordre de la Visitation de Sainte-Marie, présenté aux religieuses de cet Ordre par le P. Claude-François Menestrier, de la Compagnie de Jésus. A Anneci, Fontaine, imprimeur et libraire, 1701.