Contexte de cette unité de description

Synchroniser avec la table des matières   Hexaméron, Jacques d'Édesse. Manuscrit numérisé: Bibliothèque numérique e-corpus, MS 2

Cote

Ms 2

Dates extrêmes IXe s. Copie achevée à la 6ème heure, le jeudi 8 du mois d'adar de l'an 1148 S (8 mars 837 JC)
Langue syriaque
Description matérielle

Parchemin épais et cassant. Papier ivoire épais et assez rêche pour les feuillets de garde. Les vergeures sont horizontales (13 aux 20 mm). Ecart entre les pontuseaux : 29 mm. Filigrane trelune.

Manuscrit composé de 18 cahiers de 10 folios. Le côté chair du parchemin se trouve à l'intérieur des cahiers. Le folio 1 provient d'un autre manuscrit, remplaçant peut-être le premier folio originel (blanc). Il manque le 1er folio du 2ème cahier entre les folios 10 et 11. Les signatures des cahiers figurent dans la marge inférieure de la première et de la dernière page de chaque cahier. Double foliotation en chiffres occidentaux : la plus ancienne a été faite à l'européenne, de gauche à droite, en commençant par la fin du texte. La plus récente suit l'ordre du texte. Les folios 2 recto, 179 verso et 180 recto/verso sont blancs.

Réglure des colonnes à la mine. Piqûres dans les angles de la surface écrite de chaque colonne.

Encre brune. Quelques retouches tardives à l'encre noire. La surface d'écriture mesure 175 x 115 mm. Il y a 2 colonnes par page et 33 à 37 lignes par colonne. Manuscrit en écriture estrangela, estrangela semi-cursif pour le folio 1 rajouté et gros caractère estrangela pour les signatures de cahiers. Colophon en écriture serto. Titres rubriqués et titres courants en bandeau dans la marge supérieure à l'encre rouge ou verte aux changements de cahiers (folio 39 verso), parfois seulement sur la page finale, et, moins systématiquement, au milieu des cahiers. Le premier paragraphe est écrit à l'encre verte. Les folios 11 verso et 120 verso sont un peu effacés.

Petit signe marginal en forme de guillemet et point en face de chaque ligne indiquant les citations bibliques. Ce signe est rubriqué quand la citation est tirée du Nouveau Testament. Signe formé de quatre points en haut à droite de chaque colonne. Ajout tardif à l'encre noire de passages oubliés en marge.

Signatures des cahiers décorées de points rouges et verts. Entre les mimre, trois lignes blanches sont réservées qui portent parfois un décor (folio 47 verso).

Reliure occidentale en cuir rouge estampée à froid : fleurons en mandorle sur les deux plats, décor de fleurs et de rinceaux. Cadre formé d'un double filet.

179 folios.
240 × 165 mm
Historique de la conservation

Etiquettes de papier collées portant respectivement "Manuscrit 2 Delandine" et "Manuscrit 2 Desvernay et Molinier" (cf. les catalogues cités en bibliographie).

Présentation du contenu

Bon état de conservation

Copié par le prêtre Dioscuros (folio 179 rb). Son nom semble avoir été effacé intentionnellement dans le colophon du folio 179 ra, mais on le lit dans une courte prière en petits caractères estrangela en bas du folio 179 rb.

Le folio 1 rajouté est un fragment d'un texte à caractère théologique et le folio 179 rb une profession de foi monophysite.

Dernier ouvrage de cet écrivain syrien, qui mourut en l'écrivant, ainsi qu'il appert d'une note placée au fol. 6, a, .
L'Hexaméron est divisé en sept parties :
—1o Des anges (fol. 118-158 b).
— 2o Des quatre éléments (fol. 158 b-133 b).
— 3o Des mers, lacs, fleuves, îles, arbres, semences, racines, etc. (fol. 133 b-109 b).
— 4o Des astres (fol. 109 b).
— 5o Des animaux, des reptiles et des oiseaux (fol. 87 b-62).
— 6o Des animaux domestiques et des bêtes sauvages (fol. 61-41 b).
— 7o De l'homme (fol. 41 b-2 b). —
Jacques d'Édesse n'a écrit que les feuillets 178 à 6. Les feuillets 6 à 1 ont été ajoutés par George des Arabes.

(NOTE: La description de ces deux volumes est due à feu M. l'abbé Martin.)

Ce traité de Jacques d'Édesse est très remarquable pour l'époque. Il renferme une encyclopédie de la science qu'on possédait au VIIe siècle. Physique, géographie, histoire naturelle, astronomie, physiologie, tout est passé en revue et d'une manière fort curieuse. L'auteur se sert, pour l'Ancien Testament, de la recension faite par lui de l'Écriture, et les citations du Nouveau prouvent également qu'il avait fait une recension de cette partie de la Bible, bien qu'on ne l'ait pas encore découverte. Il y a peu de fautes. —
Le volume a été décrit et étudié dans le Journal asiatique, 1888, t. XI, p. 155-219 et 401-490.

Informations sur le traitement

Notice enrichie par Lore Derail à partir du catalogue de Françoise Briquel-Chatonnet le 22/12/2016

Etudes et citations

Baumstarck, $ 40g, p. 255.

Abbé Martin, "L'Hexaméron de Jacques d'Edesse", Journal Asiatique t.XI p.155-219 et 401-490, 1888.

JB Chabot, Iacobi Edessensi Hexameron seu in opus creationis libri Septem, CSCO, scriptores syri, series secunda, tomus LVI, Paris, 1928, réimp. : CSCO 92, syr. 44, Louvain, 1953.

Notices

Briquel-Chatonnet Françoise, Manuscrits syriaques de la Bibliothèque nationale de France (n° 356-435, entrés depuis 1911), de la Bibliothèque Méjanes d'Aix-en-Provence, de la Bibliothèque municipale de Lyon et de la Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg : catalogue, BnF, Paris, 1997.

FiMMOD n° 104.

Informations sur le traitement

Notice corrigée par Lore Derail, janvier 2017

Accès contrôlés
Nom de personne : Georges des Arabes
Accès contrôlés
Titre : Hexameron syriaque anonyme, fragment