Contexte de cette unité de description

Synchroniser avec la table des matières  

Lettre adressée au procureur de la République, rédigée par Pierre Charnier pour le compte du beau-frère de la tisseuse Boiron, condamné à la détention, après l'insurrection de juin 1849.

Lyon (Rhône)

Langue français
Cote

MS RUDE 377 f.477 et 479

Description matérielle lettre manuscrite 2 folios
Localisation physique Bibliothèque municipale de Lyon
Localisation physique Fonds ancien
relatedItem="host"

Fonds Fernand Rude

Présentation du contenu

Dans cette lettre, le détenu explique comment sa belle-soeur, animée des meilleures intentions, plaida un recours en grâce en arguant qu'il avait été victime de "mauvaises influences". Pierre Charnier tente ici de réparer cette erreur de stratégie en plaidant l'innocence du condamné.

En recto 2, formulaire d'enquête du Conseil des Prud'hommes utilisé ici comme brouillon.

Accès contrôlés
Mot-matière : Prisonniers politiques ; Actions et défenses ; Déportation ; Voies de recours ; Grâce (droit) ; Dépositions ; Écrivains publics
Nom géographique : Lyon (Rhône) -- 1849 (Révolte de juin)  ; Le Mont-Saint-Michel (Manche)
Nom de personne : Boiron (belle-soeur) ; Jean-Baptiste Boiron ; Guillermin ; Pierre Charnier