Contexte de cette unité de description

Synchroniser avec la table des matières  

Lettre de Lardet adressée à son fils Etienne, détenu condamné à la déportation par le premier conseil de guerre du 04 décembre 1849, pour avoir participé à l'insurrection de juin 1849 et soupçonné d'avoir assassiné le secrétaire commandant de l'arsenal Sirrand.

Lyon (Rhône), 19 février 1851

Langue français
Cote

MS RUDE 377 f.416

Description matérielle lettre manuscrite 1 folio
Localisation physique Bibliothèque municipale de Lyon
Localisation physique Fonds ancien
relatedItem="host"

Fonds Fernand Rude

Présentation du contenu

La lettre est rédigée par Pierre Charnier, qui fait suivre une lettre destinée à Vérial, compagnon de cellule de Lardet.

Dans sa lettre, le père d'Etienne Lardet lui communique la formulation de recours en grâce qu'il doit adresser en personne, lui ordonnant de n'y apporter aucune modification.

Dans sa lettre au détenu Vérial, Pierre Charnier explique le retard de ce courrier par l'attente de la rencontre avec le père du détenu; celui-ci aurait fini par déclarer qu'il ne souhaitait pas se mêler de cette affaire. Pierre Charnier l'informe donc qu'il ne peut pas prendre en charge sa défense, attendu que les informations familiales constituent la base de sa stratégie. Il demande également à Vérial d'informer son compagnon Couturier des mêmes empêchements. Il souligne tout de même que c'est Fritz qui a permis la rencontre avec les parents respectifs des trois détenus.

Accès contrôlés
Mot-matière : Déportation ; Voies de recours ; Grâce (droit) ; Prisonniers politiques ; Certificats de moralité ; Actions et défenses ; Écrivains publics
Nom géographique : Lyon (Rhône) -- 1849 (Révolte de juin)  ; Belle-Île (Morbihan ; île)
Nom de personne : Etienne Lardet ; Pierre Lardet  ; Vérial ; Couturier ; François Fritz ; Pierre Charnier