Contexte de cette unité de description

Synchroniser avec la table des matières  

Lettre type émanant du président du Conseil des Prud'hommes dans laquelle il demande à Pierre Charnier d'enquêter et d'intervenir suite à la plainte du chef d'atelier Vulpillat de la conduite de son apprentie Mariette Richard.

Lyon (Rhône), 14 mai 1852

Langue français
Cote

MS RUDE 380 f.83

Description matérielle lettre imprimée 1 folio,

en-tête du président du Conseil des Prud'hommes de la ville de Lyon

Localisation physique Bibliothèque municipale de Lyon
Localisation physique Fonds ancien
relatedItem="host"

Fonds Fernand Rude

Présentation du contenu

En note, Pierre Charnier qualifie Vulpillat d'"homme de probité et d'intelligence plein de droiture et de fermeté".